1er jour !

Levée à 6h ce matin, pour un réveil à 5h45, ce n’est pas conforme aux recommandation de Hal Elrod, mais bon, ça reste raisonnable.

J’ai donc effectué mes SAVERS :

Un moment de silence en buvant mon citron chaud (eau chaude+jus d’un citron+une touche de miel) que j’ai préféré au grand verre d’eau recommandé.

J’ai lu à voix haute mes affirmations et enchaîné avec la visualisation. J’ai eu quelques difficultés sur la visualisation, j’ai un peu de mal à m’imaginer dans la réalisation de mes objectifs. Peut-être n’est-ce pas encore assez concret dans mon esprit ; je sais ce que je veux obtenir mais pas encore comment je vais concrètement y parvenir… ce point sera donc encore à travailler…

Je suis fière d’avoir réalisé ma petite séance sportive ! C’était assez court (15 à 20 min), les exercices sont variés, ça réchauffe (moi qui suis plutôt frileuse) et ça accélère la journée, passage à l’action plus facile ensuite.

J’ai enfin lu quelques pages de mon livre et me suis mise à écrire dans mon journal ma détermination à me bouger !

 

Pour cette première journée, j’ai senti quelques bafouillements sur les affirmations et la visualisation. Alors que les affirmations ne semblent pas très vraies (il faut un temps pour s’en persuader, je pense), elles sont toutefois motivantes. Mais comme elles ne sont pas encore « acquises », « ancrées », j’ai eu des difficultés à visualiser.

Par contre, moi qui ne suis pas une grande active (physiquement) je suis fière d’avoir fait mes exercices ce matin et ils m’ont aidé à m’activer par la suite : j’ai déjà pas mal travaillé ce matin, alors qu’il n’est pas 11h. oui, cela m’aide à rentrer en action ! Donc à réitérer !

Pour l’instant, je n’ai pas de grands commentaires à faire sur la lecture et l’écriture… A suivre…

Le Miracle Morning de Hal Elrod

J’avais lu et visionné des résumés de la méthode, mais il me semblait important de lire le livre de Hal Elrod pour m’en faire vraiment mon idée et pour peut-être capter certaines subtilités qui me permettraient notamment de me l’approprier. Chose faite. Voici donc ci-après les notes que je m’en suis faites et les réflexions personnelles (enfin, je ne vous dirai pas tout non plus) qui m’ont permises de construire MON miracle morning (susceptible d’adaptation au fil de sa réalisation).

Le livre développe 3 arguments :
  • Nous sommes capables et méritons une vie extraordinaire
  • Il faut s’évertuer à devenir la personne qui nous permettra d’atteindre la réussite souhaitée
  • Les matins réussis, productifs et pleins de concentration génèrent des journées (et donc une vie) réussies, productives et pleines de concentration.

La grande difficulté qui semble se présenter serait le lever matinal…

Est-ce que je suis du matin ? J’aime dormir, mais je ne pense pas être ni une « lève tôt », ni une « lève tard ». Disons que j’ai besoin d’un certain quota de sommeil, un lever matinal ne me fait pas peur, on parlera d’horaire plus tard j’imagine. Dans les résumés, j’ai pu lire 5h, 5h30…

En fait, il s’agit de se lever assez tôt pour pouvoir réaliser sa routine matinale avant de démarrer sa journée. Tout dépend de l’heure à laquelle on démarre sa journée (aux personnes qui travaillent en équipes, et de nuit par exemple, il paraît évident que ces horaires ne peuvent pas convenir), mais aussi au temps que l’on souhaite consacrer à sa routine (Hal Elrod propose un programme, mais propose aussi des solutions pour réaliser ses « SAVERS » rapidement).

Pour ma part, comme j’ai la chance de ne pas avoir d’impératifs horaires, j’opte pour un lever à 6h. C’est une heure qui me convient bien dans la mesure où je me couche aux alentours de 22h (oui, oui, avec les poules diront certains) et donc qui me permet d’avoir un quota plus que satisfaisant d’heures de sommeil.

Hal Elrod dit que le désespoir est à l’origine du Miracle Morning.

Il faut un épanouissement personnel pour pouvoir attirer le succès.

Quand travailler pour son développement personnel ? Pourquoi le matin ? Parce que c’est le seul moment où l’on peut effectivement trouver une vraie disponibilité et une efficacité (énergie).

Si je dis que je suis actuellement en arrêt de travail pour état dépressif, je pense qu’on peut dire que je suis éligible à la méthode sur ce point. Mais là est bien l’objectif de mes démarches : trouver l’épanouissement ! Let’s go !

Connaitre le club des 95% pour pouvoir en sortir
  • Sortir de la médiocrité :
  • Domaine physique :
  • Domaine mental et émotionnel
  • Vie de couple
  • Finances

Avoir un but. Quel est ton but dans la vie ?

Ne pas faire le choix de la facilité, être constant.

« N’oubliez jamais que la personne que vous devenez est plus importante que ce que vous faites. Et pourtant, ce sont vos actes qui déterminent la personne que vous devenez »

95% n’applique pas les principes qu’ils apprennent parce que personne ne les met face à la responsabilité de réussir.

 Se doter d’un partenaire de responsabilisation

Ne pas ressentir d’urgence à s’améliorer entraine vers les 95%

Je veux être libre et indépendante. Indépendante dans mon planning, indépendante dans mes choix, indépendante financièrement…

Je veux créer mon job, un job dans lequel je m’épanouirai car il m’apportera les deux dimensions qui me sont chères (je viens d’effectuer des tests avec la psychologue du travail dans le cadre de mon bilan de compétences) : SOCIAL et CALCUL. Je reviendrai plus tard sur le contenu de mon projet.

Vous serez mes partenaires de responsabilisation. Je m’engage, par ce site, envers vous, à effectuer mon miracle morning chaque jour pour pouvoir vous faire un retour sur mes résultats.

Comment réussir à se lever ?

Déjà, en sachant pourquoi on se lève.

Ensuite, en sachant de quelle quantité de sommeil on a besoin et donc en adaptant le coucher. Si les heures de sommeil venaient à manquer, Hal Elrod préconise de faire de l’auto persuasion en se couchant le soir (« oui, je n’aurai que x heures de sommeil, mais cela ne me posera aucun problème pour me lever… »)

Quelques astuces préconisées :

  • définir des intentions avant de se coucher
  • mettre son réveil à l’autre bout de la chambre
  • se brosser les dents
  • boire un grand verre d’eau
  • enfiler sa tenue de sport

« Modifier son monde intérieur (sa vie) pour impacter son monde extérieur (sa situation). »

Nous entrons enfin dans le vif du sujet (quasiment la seule partie que j’avais pu lire dans les résumés précédemment étudiés alors que je trouve les chapitres de préparation vus ci-dessus déjà très riches !).

Hal Elrod nous propose de suivre ses « SAVERS » pour démarrer sa journée.

SAVERS pour Silence Affirmation Visualisation Exercice Reading (lecture) Scribing (écriture)

Silence

Démarrer la journée en s’offrant un moment de silence…

J’aime l’idée, c’est une chose dont je suis déjà adepte. J’aime me lever avant les enfants pour pouvoir profiter d’un peu de calme et d’un réveil en douceur.

Hal Elrod propose pendant ce silence méditation, prière, réflexion, respiration profonde, gratitude.

Méditer : « inspirer l’énergie » « expirer la joie de vivre »

Affirmation

Nos pensées proviennent principalement de notre passé. Il nous appartient de choisir les pensées en répétant ce que nous voulons de manière quotidienne afin de l’inscrire dans notre subconscient. « un des outils les plus efficaces pour transformer sa vie » .

ð  Changer sciemment sa programmation

Comment créer ses affirmations :

  • Que souhaitez-vous réellement ?
  • Pourquoi souhaitez-vous cela ?
  • Qui vous engagez-vous à être pour créer cela ?
  • Que vous engagez-vous à faire pour obtenir cela ?
  • Ajoutez des citations et philosophies qui vous inspirent.

Mes affirmations pourraient être :

Je suis pleine d’énergie, prête à abattre des montagnes pour créer mon activité, mon indépendance, mon projet de vie.

Je vais y arriver car j’ai une capacité d’apprentissage énorme et je vais vite assimiler et acquérir une expertise de pro !

J’ai une valeur intérieure inestimable !

…..

Visualisation :

Se mettre dans une ambiance adéquate, assis au calme, et fermer les yeux. Se baser sur les objectifs précédemment cités et s’imaginer les réalisant en y mettant du ressenti (du plaisir, de la satisfaction, des odeurs…), se voir devenir la personne qu’il faut être pour réaliser ses objectifs.

En alignant pensées et sentiments sur la vision, la motivation à persévérer s’accroît (bonne méthode contre la procrastination).

Hal Elrod parle d’un tableau de visualisation, idée sortie du film « The secret ». L’idée de la shématisation de ses idées me plaît bien, j’approfondirai le sujet et vous partagerai ce que j’y ai trouvé.

Exercice physique

Chaque matin pour augmenter la fréquence cardiaque pour faire circuler le sang et remplir les poumons d’oxygène. Libre cours pour le choix de l’activité, bien sûr. Cependant, les recommandations vont vers le footing et le yoga.

Je ne suis pas une grande sportive, c’est donc un point qui « m’inquiète » mais pour lequel je ferai un effort. Je ne rejette pas l’idée du footing et du yoga, mais repousse quand même ces idées à plus tard car me semblent trop ambitieuses en ce qui me concernent et j’aurai peut-être tendance à abandonner (utilisons la méthode des petits pas !). Je penche donc pour quelques exercices simples, juste pour me réchauffer et comme dit dans le livre « augmenter la fréquence cardiaque pour faire circuler le sang … ». Je choisis de me laisser guider par l’application Fizz Up.

Reading

Une dizaine de pages chaque jour, pour se former, s’améliorer, apprendre. Mettre en œuvre ce que l’on apprend et relire l’ouvrage ensuite pour mieux ancrer les connaissances.

Je choisis de commencer par reprendre un vieux livre de ma bibliothèque que je n’avais pas suffisamment étudié : « Savoir S’Affirmer ». Ça correspond à mes besoins actuels. J’enchainerai ensuite sur des ouvrages sur la communication, ou la vente (compétences à développer pour mon projet de création d’entreprise).

Scribing

Tenir un journal quotidien.

Décider du contenu : déroulé de la journée ou structuré :

  • Lister ce qui me rend reconnaissant
  • Enumérer mes réussites
  • Clarifier les domaines dans lesquels je souhaite m’améliorer
  • Planifier les mesures que je m’engage à prendre pour progresser

J’ai choisi un beau journal et un beau stylo. Je n’étais pas persuadée à la base que de « beaux » écrits changeraient quelquechose jusqu’à ce que je lise dans le livre de Hal Elrod qu’il prenait plaisir à relire ses anciens journaux pour y (re)découvrir anecdotes, états d’esprit, et évolution ! L’idée de la rétrospective me plaît bien et pourra me motiver à écrire.

 

Quand manger ? Plutôt après pour que l’afflux de sang et l’énergie puisse se concentrer sur le cerveau (la réflexion) plutôt que sur le ventre (digestion). Ou alors quelque chose de léger, facile à digérer (un fruit ?)

 

Et voilà ! Pour terminer, Hal Elrod nous met au défi, le défi des 30 jours, ou comment ancrer l’habitude… Il précise que pendant les 10 premiers jours la routine matinale est une corvée, mais qu’il faut s’y tenir. Les 10 jours suivants sont plus faciles parce qu’on commence à la réaliser plus ou moins sans réfléchir. Enfin, dans troisième période, il nous met en garde de ne pas lâcher un jour, sous prétexte que cela semble plus simple, or, la reprise semblerait comme un retour à la corvée du début. C’est selon lui, seulement à la fin de ces 30 jours que la routine devient réellement un « miracle » tant est si bien qu’elle nous devient un plaisir.

 

Me voilà prête pour mon miracle morning !

Encore une préconisation de Hal : Préparer tout le nécessaire au rituel du matin la veille pour ne pas avoir à chercher et ne pas avoir d’excuse…

Je démarre demain, mardi 13 Décembre (bouh un 13… des superstitieux ? Allez, on va dire que ça va me porter bonheur !). Réveil réglé à 5h45. Et vous ?

Qui ? Quoi ? Pourquoi ?

Bonjour et bienvenue !

 Allons droit au but : je veux changer ma vie.

Etat des lieux : je suis salariée, divorcée, j’ai 3 enfants en garde alternée… assez classique, quoi….

Ma problématique : concilier vie familiale et vie professionnelle mais aussi vie amoureuse (mon chéri a lui aussi 3 enfants en garde alternée, et habite à 40km de chez moi) … ça tend vers le classique aussi, n’est-ce pas ?

Est-il possible de s’éclater dans son boulot, d’être présente pour ses enfants, de gérer la maison (je suis propriétaire) et le quotidien, et de rester disponible pour son couple (et un peu pour soi-même aussi) ?

Cela fait un bon moment que je cogite à tout ça et j’ai fait mon choix,

JE VEUX ETRE LIBRE

Libre de gérer mon temps,

Libre de choisir à quoi et à qui je veux me consacrer…

 

Qu’est-ce qui m’emprisonne ?

Mon mariage ? Ok, j’ai menti, je ne suis pas encore divorcée, mais c’est en cours… depuis 3 ans, certes… Donc question de patience, ça va se décoincer dans les mois à venir.

Mes enfants ? Ben oui, faut pas se voiler la face, nos enfants nous coincent. Une fois qu’ils sont là, tout est fait en fonction d’eux (enfin, si on a un minimum de conscience parentale, ce qui est le cas, je vous rassure). Et comme on fait beaucoup pour eux, qu’ils sont une raison d’être, ils sont aussi un sacré moteur !! Donc je garde !! J’ajouterais pour avoir auparavant eu la garde exclusive de mes filles pendant deux ans que la garde alternée est à double tranchant : c’est à la fois un déchirement que de ne pas les voir toute une semaine et une opportunité pour faire d’autres choses impossibles en tant que parent seul.

Ma maison ? Il est vrai qu’acheter sa maison est très lourd. Entre le crédit qu’il faut supporter seule, les travaux d’aménagement pour mettre la maison à son goût, et les travaux d’entretien, c’est coûteux en argent et en temps ! Sans compter qu’aujourd’hui, je me trouve loin de mon chéri. Mais je suis ravie de mon choix, ma maison est très bien située et je la considère comme un investissement (pour ma retraite ?)

Mon boulot ? Il me permet de gagner correctement ma vie, il m’a permis d’acheter ma maison, je peux répondre aux besoins de mes filles, mais pas d’extra (surtout depuis le passage en garde alternée et donc la fin de la pension alimentaire). Mais je n’y trouve pas d’autre intérêt. Il est devenu uniquement « alimentaire ». Pas de perspective d’évolution, de mouvement. Je n’ai plus goût non plus pour changer de boîte… Alors je me dis que peut-être c’est par là qu’il faut aborder le changement.

Il est temps de réaliser mon désir d’indépendance, celui qui me trotte dans la tête depuis mes études, celui qui me permettra de m’organiser comme je le souhaite.

Oui, créer ma propre activité !

Je reviendrai sur mon projet professionnel plus tard. Ce dont j’ai besoin avant tout pour y arriver, c’est de l’énergie ! Après toutes ces années où je me suis conformée à la société « classique », je remets tout en cause aujourd’hui. Je veux me retrouver, retrouver qui je suis, pour savoir où aller.

Je choisis de démarrer par retrouver de l’énergie et me recentrer sur moi-même !

Je testerai pour commencer par le « miracle morning » de Hal Elrod dont vous avez certainement entendu parler, ou tout au moins en prendre quelques idées.

A voir si cela fonctionne et si je retrouve un mieux-être. Suivez-moi !